42991695_1930625147004072_2662969793279164416_n

42999582_2405537479487208_8198947965105078272_n

43067685_2183196775290825_5361890485755445248_n

43088996_1995053690556196_2467564642625388544_n

Promesse tenue !  Plus de 5000 démocrates venus de tous les horizons d’Europe (France, Belgique, Italie, Angleterre, etc.) ont déferlé devant le siège de la cour pénale internationale situé dans la ville de la Haye au Pays-Bas. Pour les organisateurs, ce grand rassemblement historique, constitue un signal fort à l'endroit des décideurs de ce monde, qui maintiennent toujours le Président Laurent Gbagbo dans les liens de la détention afin qu’il songe à sa libération au terme des débats sur les requêtes d’acquittement déposées par les deux équipes de défense.

   A cette manifestation, étaient présents de nombreux artistes ivoiriens vivant à  l’hexagone, et surtout des personnalités politiques et  mouvementes, dont la secrétaire générale, Christine zekou. On notait aussi la présence des personnalités africaines et européennes.

   Pour cette manifestation, on pouvait lire sur les banderoles des démocrates l'expression de leur amour pour leur pays et surtout leur attachement au Président Laurent Gbagbo. Ainsi pouvait-on lire, «libérer Gbagbo, Gbagbo est innocent. Souveraineté de la Côte d’Ivoire n’est pas négociable, le président Gbagbo est le président légal et légitime de la Côte d’ Ivoire», «Président Gbagbo, merci pour ta constance ».

     Dans leurs  différentes interventions, les organisateurs et leurs soutiens n’ont pas manqué de fustiger le comportement  des impérialistes et d’exiger la libération du woody de Mama. Notons que ce rassemblement du 01 octobre dernier sur la ville de la Haye, est l’un des plus grands rassemblements qu’a organisé la diaspora en faveur de la libération du père de la démocratie en Côte d’ivoire. Le monde entier a retenue cette mobilisation historique. Merci les gars et le combat continue !

Pour rappel, après plusieurs mois d’interruption, le procès conjoint du président Laurent Gbagbo et du ministre Charles Blé Goudé a repris le lundi 1er octobre dernier à la Haye. Comme prévu, pendant 5 jours, et les différentes parties vont se prononcer sur la demande de non-lieu introduite par les équipes de défense.