43145716_2183798918532231_6550173164779864064_n

42940120_2183799135198876_1547461521154506752_n

42935350_2309707882377744_222583029392998400_n

42933457_2309647589050440_6037304243721863168_n

43033951_2309689759046223_660468736360185856_n

42990450_2309705759044623_8868753277466968064_n

42943800_2309687465713119_6543685238722134016_n

42999678_2309690902379442_1454309259666784256_n

42959039_2309684932380039_4996323124585693184_n

42988617_2309652109049988_5725180406156754944_n

43012832_2309650312383501_5569437796717821952_n

43033951_2309689759046223_660468736360185856_n

43018774_2309688435713022_7708591231093178368_n

43106317_2309686372379895_6667648487489798144_n

 

Les ressortissants de la région des grands ponts se sont rendus en masse chez la Première  Simone Ehivet Gbagbo.Le Mardi 02 Octobre, la première Dame ivoirienne Simone Ehivet Gbagbo a reçu à sa résidence privée de Cocody , des ressortissants de la région des grands ponts.Les populations des grands ponts ont apporté leur soutien et leur compassion à l’ex pensionnaire de l’école de gendarmerie. 

Ci-dessous, l’allocution du chef de délégation de la région des grands ponts, Vice-président Gnagne Yadou Maurice.

Madame La Première Dame, Honorable Camarade Simone Ehivet Gbagbo,

Reçois, par ma modeste voix, les salutations militantes et affectueuses des populations de la Région des Grands Ponts !

Madame La Première Dame,

Camarade Liépo Moïse, représentant au titre de la famille présidentielle, le Président Gbagbo aux côtés de son épouse,

Camarade Vice-président Koné Boubakar,

Camarade Vice-président Sokouri Bohui,

Camarade SGA Maurice Lorougnon,

Vous tous et toutes Membres des Structures du Parti ou non, tout protocole respecté devant lequel je m’incline,

Madame la Première Dame, Camarade Simone Ehivet Gbagbo,

Depuis hier, notre Pays, la Côte d’Ivoire, a amorcé un tournant éminemment essentiel et décisif de son histoire à l’occasion de la reprise du procès politique de notre Président, que dis-je, de ton époux Son Excellence Monsieur Laurent Gbagbo et son jeune Ministre Charles Blé Goudé.

Madame la Première Dame, Camarade Simone Ehivet Gbagbo, et vous tous qui m’écouter,

Hier, a commencé en effet à la Haye, pour nous qui sommes attachés à la vérité et au vécu de l’histoire des peuples, la dernière phase de la Consécration initiatique de notre Pays à la grandeur en tant que Patrie, dans le concert des Nations. Cette Consécration initiatique à la grandeur de notre Patrie, c’est ce procès qui va conduire inéluctablement à la libération imminente de notre Président bien-aimé, notre leader Laurent Gbagbo. 

Dans l’attente de ce moment historique et de bonheur immense pour le peuple de Côte d’Ivoire, les populations, les militants et les militantes de Dabou, de Jacqueville et de Grand-Lahou sont mobilisées aujourd’hui afin de prendre toute leur part à la double-dynamique de compassion et d’espérance suscitée par la bienfaisante nouvelle de ta libération le 6 août 2018, à la faveur de la récente fête de l’indépendance de notre pays, des « sous-sols » immondes de notre République, si je m’autorise à reprendre les mots chers à notre vénéré patriarche, le Professeur Harris Memel Fotê. Feu le Professeur Harris Memel Fotê, un autre combattant de la liberté et de l’indépendance de notre pays, qui fut libéré des « sous-sols » de cette République, un 6 août 1960, à la veille d’une indépendance qui tarde à se concrétiser dans les faits. 

Cette nouvelle de ta libération Camarade est, à l’évidence, un motif de joie, d’allégresse et de profond soulagement pour les populations de la Région des Grands Ponts.

Madame La Première Dame, Honorable Camarade Simone Ehivet Gbagbo,

La Région des Grands Ponts, Région symbole au regard de l’histoire du Front Populaire Ivoirien (FPI) et, par voie de conséquence, de l’histoire de la démocratie en Côte d’Ivoire, car ayant porté, avec ta participation active, Notre Grand Parti sur les fonts baptismaux le 19 septembre 1988, dans les environs du village de Mopoyem, cette région disais-je, est venue te dire YAKO et, par-delà, espérer avec toi en des lendemains meilleurs pour la Côte d’Ivoire et l’Afrique.

S’il est indéniable que ta libération constitue le motif même de cette allégresse, celle-ci ne sera totale qu’avec la libération très prochaine de notre leader, le Président Laurent Gbagbo et de son Ministre Charles Blé Goudé. Et cette éventualité est de l’ordre de la certitude que la saine foi, de notre humanité dans le bien, cristallise dans l’esprit de nos populations de la Région des Grands Ponts, et dans celui des populations de ce pays. La preuve en est donnée quotidiennement par ces populations qui déferlent en cette demeure pour te célébrer et partager la joie et le bonheur de te savoir enfin libre.  

Madame La Première Dame, Camarade Simone Ehivet Gbagbo,

Les populations de la Région des Grands Ponts sont venues te rendre hommage. Cet hommage trouve son explication dans la leçon de grande humilité que tu administres à la Côte d’Ivoire et au monde, depuis ta libération. Ce faisant, les populations de la Région des Grands Ponts prennent toute la mesure de la femme d’État que tu es. En effet, de par cette stature, tu mobilises, tu fédères les populations de notre Pays, du Nord au Sud, et d’Est en Ouest sans oublier le Centre. Quelle leçon de magnanimité ! Quelle leçon de dignité ! Quelle grandeur d’esprit à transformer l’offense et l’humiliation subies en un ensemble de ferment pour faire lever le pardon de l’offense sur la voie de la construction d’une Nation forte, prospère, une et indivisible !   

Madame La Première Dame, Honorable Camarade Simone Ehivet Gbagbo,

Les peuples de la Région des Grands Ponts prennent aujourd’hui et solennellement, ici dans cette demeure, le pari que ton époux, Le Président Laurent Gbagbo rentrera très prochainement, pour ne pas dire les jours et les semaines qui viennent, en Côte d’Ivoire, afin de reprendre, avec son peuple, la longue Marche de notre pays vers sa rédemption et sa liberté. Et ce jour-là, les tam-tams de nos villages et hameaux, les cloches de nos églises et les muezzins de nos mosquées tonneront l’hymne de la réconciliation.

Madame La Première Dame, Honorable Camarade Simone Ehivet Gbagbo,

Je voudrais, à ce stade de mon propos et pour conclure, dire que les populations de la Région des Grands Ponts sont venues te voir avec quelques présents qui, au-delà de leur valeur modeste et symbolique, constituent l’expression de l’attachement de cette région à ta personne et à celle du Président Gbagbo, sans oublier sa fidélité sans faille à notre Grand Parti, le Front Populaire Ivoirien. Je voudrais donc, si tu me le permets, laisser la parole à notre héraut du jour, au Premier Secrétaire National de Région, le Camarade Agnéro Séraphin afin qu’il porte à ta connaissance et à celle des cadres du Parti et aux parents qui vous entourent, la nomenclature de ces présents.    

Vive La Côte d’Ivoire !

Longue vie à toi Camarade, Honorable Simone Ehivet Gbagbo !

Longue vie au Président Laurent Gbagbo !

Pour que vive le Front Populaire Ivoirien !

Je vous remercie