-I-QUESTION DU JUGE:Avez-vous dissuadé votre mari de quitter le pouvoir ?

Réponse: Je devrais ?

Et même si j'avais essayé,c'est sûr qu'il m'aurait giflé.Eclats de rires dans la salle.

II- QUESTION DU JUGE:De quelle confession réligieuse êtes-vous ?

Réponse:Je suis chrétienne

III-QUESTION DU JUGE:Est-ce que vos actions pour les gens d'Abobo s'inscrivent dans la charité chrétienne,en tant que première dame ou c'est une action politique ? Est-ce que les jeunes vous avez fait inscrire à la gendarmerie et à la police s'inscrivent dans cette charité?

Réponse:Qui a dit que j'ai fait inscrire des jeunes à la gendarmerie et à la police ?

IV-QUESTION DU JUGE:C'est de notoriété publique

Réponse:Pendant mon instruction,personne ne m'a posé cette question là.

V-QUESTION DU JUGE:Qu'es ce qui vous manque ?

Réponse:Il me manque la Liberté.

VI-QUESTION DU JUGE:Quelle sont vos aspiration en dehors de la liberté ?

Réponse:C'est de voir le respect des citoyens,la paix,souveraineté de mon pays.Son développement plus que l' Europe,les Etats-Unis...Ce qui me manque aussi,c'est de voir les enfants et mes petits enfants autour de moi.

VII-QUESTION DU JUGE:est-ce qu'une mère peut accepter l'injustice pour sauver son enfant ?

Réponse:Elle doit même l'accepter,mais si cela est nécessaire.Mais elle peut aussi se battre pour rechercher la justice pour son enfant.

VIII-QUESTION DU JUGE:est ce que vous avez été surprise par la crise ?

Réponse:Oui et Non.Oui parce que je ne pensais pas que tout le monde entier allait s'inviter dans cette guerre.Je ne pensais pas que la France allait aller si loin avec ses alliés.

Non parce que la crise a commencé depuis 2002.Le pays ne pouvait pas échapper à ça car les gens on militarisé la jeunesse.Tous les jeunes d'Odienné(nord du pays,bastion de Ouattara) sont aujourd'hui en armes.

XIX-QUESTION DU JUGE:Vous avez dit que la France et ses alliés étaient impliqués dans la crise.Alors pensiez-vous gagner ?

Réponse:A ce niveau là,on ne se pose plus cette question;on fait seulement son devoir.

X-QUESTION DU JUGE:Vu ce que vous avez décrit,pensiez-vous qu'il ne fallait pas convaincre votre époux de quitter le pouvoir ?

Réponse:Même si je lui disais cela,il allait me gifler.

XI-QUESTION DU JUGE:Pensiez-vous vaicre la France,qui est une grande puissance ?

Réponse:Si on veut raisonner comme vous,les pays africains vont rester colonisés toute l'éternité.Mon point de vue est que la France sera vaincue un jour.On n'a pas besoin d'aller prendre les armes pour faire reculer la France.ILsuffit que les juristes disent le droit.Si le président de la CEI a ouvert la voie à la France.Chez nous,quand quelqu'un marche sur votre pied et que vous ne dite rien il continuera.

XII-QUESTION DU JUGE:Chez nous on dit quand vous avez votre doigt dans la bouche de quelqu'un,vous ne devez pas le gifler au risque qu'il vous morde.

Réponse:Je connais ce proverbe.Ce que je comprends,M.le président,si des individu vous trouvent chez vous avec votre famille et vous reclament votre femme et vous giflent d'un côté puis de l'autre,vous faites quoi ?

XII-QUESTION DU JUGE:Donc vous êtes prête à sacrififier tous ceux que vous aimez? donc vous accepteriez que votre famille et ceux que vous aimez soient exterminés?

Réponse:C'est grave ce que vous dites M.le président.

XIII-QUESTION DU JUGE:Avez-vous entendu parler des jeunes patriotes?

Réponse:Oui

QUESTION DU JUGE:Est-ce qu'ils ont été d'un apport crucial dans votre lutte?

Réponse:Oui,mais surtout pour notre pays et vous devez les féliciter !

XIV-QUESTION DU JUGE:Qu'est-ceque vous avez contre l'arrêt ( l'acte d' accusation) ?

Réponse:Quand vous portez une accusation de crimes contre l' humanité,M,le président,c'est qu'il y a eu des crimes contre des civils.Ce n'est pas comme si moi professeur de lettres,je demandais à un de mes étudiants de me faire une dissertation pour décrire une guerre civil pour tourner un film.Ce ne sont que des allégations,il n'y aucun fait dedans.Et à la fin,ils veulent que je sois condamnée à perpétuité.Faut pas jouer avec la vie des gens comme ça.

LE JUGE: MERCI.

Fin de l' audience. 

XVM234711ac-272d-11e6-a174-cdc91356ed76