téléchargement

LE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DU FPI ASSOA ADOU CE MATIN, SUR LA RADIO DE LA PAIX...

NOUS, nous sommes le Front Populaire Ivoirien. Il n'y a pas deux Front Populaire Ivoirien. Le Front Populaire Ivoirien a été le premier parti à être attaqué et le pouvoir a utilisé M.Affi. Monsieur Affi a dit qu'il a un gourdin pour frapper le FPI. Et ce gourdin c'est la justice. Il utilise la justice pour fragiliser le Front populaire Ivoirien

Aujourd'hui le Front Populaire IVOIRIEN est le plus grand parti de la Cote d'Ivoire. Nous le disons parce que nous sentons les ivoiriens très proches de nous. À chacun de nos appels, les ivoiriens nous suivent et y répondent.

Nous participons à la vie politique du pays. Nous avons boycotté les élections pour dire au pouvoir qu'il fallait que les discussions autour de la vie politique doivent tous nous concerner.

Nous allons participer aux élections de 2020. Nous demandons dans ce sens la Refonte de la CEI. Nous demandons une véritable Refonte.

Dans une semaine, nous serons à DUÉKOUÉ pour la Fête de la Liberté. DUÉKOUÉ est devenu un symbole. À DUEKOUÉ, il ya eu des massacres. Nous partons à DUEKOUÉ pour dire PLUS JAMAIS ÇA. Nous en Côte d'Ivoire et au Front Populaire Ivoiriens, on ne souhaite plus ces massacres donc nous y allons massivement.

Après 08 ans, la côte d'Ivoire est malade. C'est pourquoi le Front populaire ivoirien ira rencontrer toutes les formations politiques pour que la côte d'Ivoire aille de l'avant.

GBAGBO EST EGAL À LUI MEME. IL N'EST PAS REVANCHARD. IL AIME SON PAYS LA COTE D'IVOIRE. IL S'ENGAGE POUR LA PAIX ET LA RECONCILIATION.

(...) Je ne suis pas Secrétaire Général du FPI pour m'occuper du Couple GBAGBO. Les gens racontent ce qu'ils veulent raconter mais nous ne sommes pas militants pour nous occuper de la relation du couple GBAGBO.

(...) Le pays est surendetté et ce sont nos petits enfants qui supporteront tout ça. Le pouvoir veut faire croire que tout va bien alors que le pays est malade.

Nous encourageons le pouvoir en place à aller dans le sens de la réconciliation.

POUR NOUS , RIEN NE VAUT LA PAIX. "