IMG_20190414_140707

 

IMG_20190414_132005

IMG_20190414_132032

IMG_20190414_132256

IMG_20190414_132425

IMG_20190414_132531

IMG_20190414_132536

IMG_20190414_141014

IMG_20190414_132111

IMG_20190414_134814

IMG_20190414_140009

IMG_20190414_140529

IMG_20190414_140432

IMG_20190414_132104

IMG_20190414_133851

 

 

ALLOCUTION DU VICE-PRESIDENT GNAGNE YADOU MAURICE

A L’OCCASION DE L’INVESTITURE DE LA NOUVELLE FEDERATION TOUPAH-LOPOU REGION DES GRANDS PONTS (DABOU)

14 AVRIL 2019

 

Camarade Secrétaire Général, Docteur ASSOA Adou,

Camarades Vice-présidents, Sery Gouagnon

Camarades Secrétaires Généraux Adjoints,

Camarades Secrétaires Nationaux Techniques et Régionaux,

Camarades Membres du Comité Central

Camarades Membres des Représentations du Parti venus des Etats-Unis d’Amérique,

Camarades Secrétaires Généraux de Fédération et les membres de leur bureau,

Camarades Secrétaires Généraux de Section et les Membres de leur bureau,

Camarades Secrétaires Généraux des Bases et les Membres de leur Bureau,

Camarades Présidents des coordinations et les Membres de leur Bureau,

Honorable Chef du village et sa notabilité,

Honorables Membres de la Génération Régnante du Lebutu et du village de Lopou,

Camarades militantes, Camarades militants

Sympathisantes et Sympathisants du Front Populaire Ivoirien

Mesdames et Messieurs, chers invités,

Peuples du Lebutu et population du village de Lopou,  

Camarades,

Je voudrais avant tout propos adresser mes vifs remerciements et mes salutations militantes au Congrès, à la Direction du Parti, et à sa tête le Camarade Président Laurent Gbagbo, d’avoir accordé à cette Région du Lebutu, une deuxième Fédération, la nouvelle Fédération Toupah-Lopou.

Ces remerciements et ces Salutations militantes vont aussi au Camarade Secrétaire Général, le Docteur Assoa Adou et à la forte Délégation qui l’accompagne, d’avoir accepté de présider et procéder personnellement à cette investiture malgré ses multiples occupations, qui vont nous contraindre d’ailleurs à retourner plus tôt sur Abidjan, malgré le souhait de cette délégation de rester encore quelques heures de plus pour fêter avec vous cet événement exceptionnel.  

Il est aussi vrai qu’en vertu de l’Article 25 de nos Statuts et Règlement Intérieur, qui fait de toi le deuxième personnage de notre Parti, c’est ton rôle statutaire de rendre visite aux Régions et aux Fédérations.

Camarade Secrétaire Général merci d’avoir honoré de ta présence cette cérémonie et cette Région du Lebutu.

Camarades militantes, Camarades militants peuple du Lebutu, le choix de ce village de Lopou, dans cette région qui a vu naître notre Parti, obéit à un symbole. Un symbole de courage, de fidélité et d’attachement à un combattant, le Président Laurent Gbagbo, et à son combat pour la souveraineté, la dignité et la liberté du peuple de Côte d’Ivoire.

En effet, c’est dans ce village et de ce village qu’est partie la nouvelle prémonitoire de la libération du Président Gbagbo des chaînes de la servitude et la fin de sa déportation à la Haye, au Pays-Bas.

Oui Camarade Secrétaire Général, c’est dans ce village de Lopou, de ce village et sur cette place mythique, que le 7 août 2011 des jeunes, des adultes des personnes du troisième âge, des femmes et des hommes se réunissaient pour mimer la libération du président Gbagbo Laurent, à travers une scène théâtrale au cours de laquelle un jeune de ce village, le pagne du FPI ceint au rein, brisait symboliquement les chaînes de la servitude qui maintenaient enchaîner notre Leader, le Président Laurent Gbagbo.

Cette scène fit le tour du monde sur les réseaux sociaux. Cela se passait au moment où nos villages étaient assiégés et où la mort rodait partout. De mon lieu d’exil en ces temps de braises et de prurits, j’en ai été très ému et en même temps fier de mon peuple. Fier de mon peuple pour une telle expression de courage et de fidélité à notre combat commun.

Ce fut l’acte 1 de cette libération à laquelle certains de nos camarades ne croyaient pas du tout. Ceux-ci, idéologiquement fragilisés et soumis aux contraintes d’agendas ignominieux, ont alors choisi de trahir le Combattant et le combat. Un acte 1 qui a provoqué des sanctions administratives à l’encontre du Sous-préfet de cette localité, et conduit les militants audacieux dans les geôles du pouvoir ; des militants audacieux parmi lesquels certains, en exil au Ghana, viennent de rentrer.

Cette scène d’audace propre aux peuples de cette région montre à suffisance que l’Ôdzukru ne trahit jamais l’idéal auquel il adhère, quel que soit le prix à payer. Il s’agissait alors de sauver l’arbre FPI qui prit ses racines dans cette région ! Il s’agissait alors de sauver l’instrument de Combat pour la libération de ce pays qui l’a vu naître sur ces terres. Cet acte 1 fut un moment de fierté pour cette région et pour notre Parti et ses militantes et militants.

Camarade Secrétaire Général, j’aurais pu en dire plus sur le courage de ce peuple, au plan de la philosophie en tant que sagesse, en m’appuyant sur la tradition de cette région du Lebutu qui a toujours su faire face à l’adversité.

Camarade Secrétaire Général, les contraintes de temps qui nous imposent une discipline d’airain dans le respect de ton agenda, pour te permettre d’honorer tous tes rendez-vous de ce jour, m’obligent à te donner l’information que l’acte 2, de cette libération de l’illustre fils d’Eburnie des chaînes de la servitude impérialiste français, est en préparation et sera présenter au monde dans les semaines à venir.

Cependant le peuple du Lebutu sait aussi que depuis le 15 janvier 2019 cette libération, qu’il a espérée et appelée de tous ses vœux et prières dans la dignité, est devenue une réalité qui a apporté e peuple à un grand soulagement et un grand bonheur.

Aussi, attend-t-il avec ferveur l’arrivée de notre Président, le Camarade Gbagbo Laurent, sur sa terre natale de Côte d’Ivoire pour que la réconciliation soit une réalité dans ce pays.

Je vous remercie.