51360188_2198681750383666_1716651144916238336_n

51378958_1481367931998684_1199263750759120896_n

51567725_1481368401998637_6078337235986415616_n

51588883_1481367858665358_1234742332402696192_n

51786640_1481367951998682_3680626276470620160_n

51286796_1199881283505300_1042269411756474368_n

Dès l’annonce de l’acquittement et la libération immédiate prononcée par la chambre de première instance de la cour pénale internationale le  lundi 15 Janvier dernier, le Secrétaire National Agénor Youan Bi a entrepris une tournée de mobilisation et d’information des militants et sympathisants du Front Populaire Ivoirien dans le district d’Abidjan.

 Le Mardi 05 Février, le Secrétaire National Youan Bi Agénor a déposé ses valises au Parlement Assoa Adou de Gesco, dans la commune de Yopougon pour informer et sensibiliser les démocrates sur la situation sociopolitique en Côte d’ivoire.

  Après le chaleureux  accueille  et les civilités africaines, la parole fut immédiatement donné à l’invité du jour pour décortiquer l’actualité politique en Côte d’ivoire.

  « Camarades militants du Front Populaire Ivoirien, je vous salue et je vous remercie pour votre mobilisation exemplaire, Peuple d’ici et d’ailleurs et je vous salue pour votre soutien au  noble combat que nous avons mené depuis l éclatement de la sale guerre  qu’imposé les adversaires du Président Laurent Gbagbo à la Côte d’Ivoire en 2002. Je voudrais dire merci à tous les démocrates du monde entier pour leur mobilisation exceptionnelle en faveur de la libération du Président Laurent Gbagbo. J’aimerais qu’on salue ici, un homme, un intrépide combattant qui très tôt nous a quittés, je parle du gardien du temple, Sangaré Aboudrahmane. Et surtout salue l’infatigable combattant, l’icône de la résistance africaine, le Président Laurent Gbagbo qui est sortie de prison et qui pars en Belgique en ce moment. Merci au Président Laurent Gbagbo pour sa constance et sa loyauté. », a affirmé Youan Bi Agénor.

     Abordant la question relative au procès, le Secrétaire National, a rassuré les militants et autres citoyens présents au parlement sur les derniers développements à la CPI.

  « La libération du Président Laurent Gbagbo doit être considérée comme une victoire d’étape, la lutte demeure totale et entière car l’objectif est la reconquête du pouvoir d’Etat. Pour ses enjeux cruciaux, il est nécessaire de rassembler tous les ivoiriens autour de notre de souveraineté, d’indépendance, de démocratie, de cohésion autour de notre partie la Côte d’ivoire. Je voudrais dire aux gens, que le Président Gbagbo n’arrive pas pour tuer les musulmans, les ressortissants du NORD, Mais qu’il vient pour apporter la paix, la réconciliation entre les fils et filles de la nation. Le Président Laurent Gbagbo n’est pas un revanchard, le Président à pardonné à ses adversaires et appelle  tous les ivoiriens au pardon, à la paix et surtout à la réconciliation. J’en veux pour preuve  son appel relatif  au rassemblement des  ivoiriens et les rencontres initiée par le Secrétaire Général Assoa Adou dans ces temps-ci. Je suis ici, cet après-midi à Yopougon Gesco pour dire à la Côte d’ivoire, Gbagbo vient pour développer son pays, apporter la paix, et surtout la réconciliation véritable non celle prônée par les actuels tenant du pouvoir imposé sous des bombes françaises en 2011. Le Président Laurent Gbagbo est route pour la Côte d’ivoire et bientôt le soleil se lèvera sur la terre d’Eburnie. Camarades, restons sereins et mobilisés car la Belgique est un pays de transit et non la destination finale de notre leader. Il est important que les uns et les autres sachent que le Président Laurent Gbagbo est un Homme d’Etat et avant tout un combattant de la liberté, jamais le Président Laurent Gbagbo ne va signer un document qui va vassaliser la Côte d’ivoire et voir l’Afrique. », a martelé Youan Bi Agénor

   Notons qu’à ce meeting, le camarade Secrétaire National a été accompagné par les membres de son cabinet, et le meeting a débuté à 17h  pour prendre fin à 18h 15.