gbagbo 18 janvier sourire_3

 

    Ouattara a essuyé des echecs à répétition dans ses tentatives de prise du pouvoir pendant dix ans. Les Français ont finalement décidé de l'imposer,en 2011,par le biais d'une manoeuvre à l'occasion des élections présidentielles dont ils ont tout fait pour qu'elles soient organisées alors qu'ils réarmaient en même temps les rebelles en vue d'une prise de pouvoir par la force. Ouattara a eu d'un coup avec lui France qui sous Chirac votait Bédié,grâce à Sarkozy,et les Etats-Unis,où il a fait son nid dans la finance.Il a notamment bénéficié du soutien actif de George Soros. Sarkozy,étant plus atlantiste que ses prédécesseurs,il n'y avait plus contradiction à soutenir un candidat que les Américains soutenaient. Le gaullisme historique aurait interdit aux autorités françaises de soutenir Ouattara. Sarkozy a abandonné la ligne gaulliste d'indépendance vis à vis des Américains.

  Mais pour être Président,il faut faire la politique.Un coup de bazooka,ça ne fait pas un Président. Après ma victoire en Octobre 2000,Ouattara a crié au " hold-up" parce que la constitution qu'il avait lui-même approuvée quelques semaines auparavant lui interdit de se présenter. Il a réclamé publiquement la tenue d'une nouvelle élection,et a jeté ses partisans dans la rue. Je lui ai d'abord permis de rentrer en Côte d'ivoire en levant le mandat d'arrêt lancé contre lui par Bédié pour faux usage de faux. Ensuite je l'ai réintégré dans la vie politique en lui donnant la possibilité de briguer le poste suprême en 2010,et il refuse un simple recomptage des voix !

   Ouattara est encensé par la communauté internationale sous prétexte qu'il a mis fin à la crise.Mais c'est lui qui l'a provoquée,la crise,il ya douze ans.C'est lui qui l'a entretenue pendant dix ans.C'est lui qui a plongé la Côte d'Ivoire dans le chaos.C'est lui qui, aujourd'hui,tribalise la vie politique,en choisissant au nom du "rattrapage ethnique",comme il dit,des gens du nord pour occuper tous les postes. C'est lui qui appauvrit les populations,alors que,comme il dit,"l'argent travaille, mais circule pas". C'est lui qui veut naturaliser d'un coup des centaines de milliers de Burkinabés et d'étrangers nous avons plus de 30% d'étrangers sur notre solqui vivent en Côte d'Ivoire,pour en faire des électeurs acquis à sa cause.Ils débarquent des pays avoisinants,par camions entiers.

Extrait du livre,Laurent Gbagbo selon François Mattei, Pour la Vérité et la justice.