201810011152wd-warcrimes-ivorycoastgbagbo

pix_1538385128e091208_1

Photo d'Archive

      Lundi 01 octobre dernier, date marquant la reprise du procès conjoint du Président Laurent Gbagbo et du Ministre Charles Blé Goudé  à la cour pénale internationale. Plusieurs de ses partisans et les personnes attachées à la valeur humaine ont envahi la ville de la Haye pour marquer leur soutien à Séplou.

   Depuis la reprise du Procès, tous les regards sont tournés vers la Haye. En Côte d’ivoire, les ivoiriens sont devant leurs post- téléviseurs et d'autres se sont retrouvés à Cocody-Anono et au complexe Bar (le Baron) et bien d'autres endroits situés  dans la commune de Yopougon pour suivre en directe la retransmission du Procès. L’actualité en Côte d’ivoire, c’est bien entendu le procès du Président Gbagbo. Notons que le Procès du Président Gbagbo a occupé une place importante  dans la presse ivoirienne, internationale et surtout sur les réseaux sociaux.

   Notre  équipe de reportage a investi les dix communes d’Abidjan et certaines villes de l’intérieur du pays pour suivre l’engouement autour du Procès. D’Adjamé en passant par la commune de Cocody, les femmes, les hommes, les vieillards et jeunes étaient tous devant leurs post téléviseurs pour suivre en directe la retransmission du procès comme un match de football. Dans la commune d’Abobo, plusieurs jeunes vêtues de tee-shirt à l’effigie de leurs candidats pour ces élections locales couplées ont suivi le procès dans différent endroit de ladite commune.

    Constatant ce fait, notre équipe de reportage s’est approchée d'eux pour tendre le micro à ceux-ci, susceptibles de battre la campagne  de leurs candidats respectifs dans ladite commune .

  « Je me nomme Touré Adama,  je suis un militant du RDR rassemblement des Républicains, donc RHDP-Unifié  mais ce matin, moi et mes amis nous avons décidé de suivre le procès de Gbagbo dans notre grin.  Gbagbo est un homme bon, je pense qu’il doit être libéré pour la réconciliation en Côte d’ivoire. Aujourd’hui tous nos jeunes refusent de venir battre campagne à cause du procès de Koudou. Voici des tee-shirts à ma disposition mais aucun d’eux n’est là. Nous devons tous reconnaitre que le procès de Gbagbo est un évènement mondial qui dépasse notre petite campagne électorale », a martelé  Touré Adama.

    Après la commune d’Abobo, nous sommes rendus dans la ville de Dabou (une ville environnante d’Abidjan). Une fois sur place, notre équipe a observé un silence dans la ville, les maquis, restaurants, et autres endroits de loisir sont à la couleur du Procès Gbagbo. Même constat à dans la ville de Jacqueville. Dans les villes et communes sillonnées par notre équipe, nous avons constaté uniquement des posters des candidats et peu d’engouement autour de la campagne électorale.

    Un autre constat a été fait par notre équipe basée dans la commune de Yopougon, face à la mobilisation autour du procès du Président Gbagbo, le Maire Monsieur Gilbert Kafana, (candidat RHDP-Parti Unifié) a interdit la salle prévue (Yopougon-Kouté) aux militants et aux démocrates pour suivre la retransmission en direct du procès, c’est une autre salle du Mont Zatro (toujours à Yopougon) qui a servi de cadre à ceux-ci.

    Pour rappel, le procès du président ivoirien Laurent Gbagbo et du Ministre de la Jeunesse  Charles Blé Goudé, a été renvoyé au 12 novembre prochain. Cette nouvelle suspension, est à la demande des deux équipes de défense, qui ont émis (e)  le souhait de travailler sur les arguments avancés par le procureur  (111pages), ceux des victimes (111 pages) et la retranscription qui contient 250 pages.