28117488_1440782679380714_2023354312_n

28190668_1440782609380721_913091185_n

28109355_1440782722714043_114141088_n

images (1)

 Après une pause pour mieux peaufiner la stratégie de lutte pour la reconquête du pouvoir d’Etat et surtout la libération du Président Laurent Gbagbo et de l’Afrique, le CODESCI conduit par la Secrétaire Générale Christine Zekou et les démocrates de la diaspora se sont retrouvés ,le week end dernier dans les rues parisiennes pour une manifestation contre la détention arbitraire du Président Laurent Gbagbo et tous les prisonniers politiques qui croupissent dans les geôles du pouvoir sanguinaire et dictatorial d’Abidjan. Enfin le retour des exilés, (est exigence minimale non négociable qui s’impose à une réconciliation en côte d’ivoire.)

    Pour les responsables du CODESCI, la manifestation avait pour but de crier au monde entier la détention illégale de la première Dame Simone Gbagbo malgré son acquittement par la justice.

    «  Je remercie les camarades démocrates et résistants présents ce jour, nous sommes ici pour dire au monde entier que la comédie a trop duré à la CPI et qu’il faut y mettre fin. Le Procureur Fatou Bensouda et son bureau n’ont pu apporter la moindre preuve de la culpabilité du Président Laurent Gbagbo et du Ministre Charles Blé Goudé lors de la phase du procès. Face à l’échec de la procureure gambienne, les juges de la chambre I demande une requalification des charges. Une preuve confirmant l’innocence des deux accusés dans le box de la CPI. Nous exigeons la libération sans condition du Président Laurent Gbagbo et son Ministre de la jeunesse Charles Blé Goudé détenus injustement à la cour pénale internationale. », a déclaré l’infatigable combattante Christine Zekou.

   A la question d’en savoir un peu plus sur les raisons de la pause du procès à la cour pénale internationale.

     «  L’une des raisons fondamentales camarades résistants, les comploteurs d’hier, sont dans la confusion totale par contre le Président Laurent Gbagbo est serein et imperturbable depuis sa cellule, demande une et unique chose qui a gagné l’élection présidentielle de 2010. (Le mobile de la guerre qui a balafré la Côte d’ivoire). Les impérialistes, et autres affairistes véreux sont véritablement dans la tourmente, camarades les lignes bougent et elles bougent considérablement à la CPI. »,  a affirmé Christine Zekou.

    Face à l’incapacité de la Procureure Fatou  Bensouda de prouver au monde entier la preuve attestant la culpabilité du Président Gbagbo et du Ministre Charles Blé Goudé, la secrétaire générale donne le message d’espoir  aux résistants et démocrates  d’ici et d’ailleurs.

     « Je voudrais vous appeler à la confiance et vous rassurez car de façon sûre et certaine quelque que soit le temps que cela prendre notre combat portera car nous sommes dans la vérité. Notre détermination et notre loyauté sont les gages de notre victoire. Nous devons continuer la lutte sans jamais corrompre nos idéaux et nos convictions. Demeurons fermes car le bout du tunnel n’est pas loin. Oui camarades nous proclamons ici et maintenant, haut fort, le retour en cette année 2018 du Président Laurent Gbagbo en côte d’ivoire. De ce fait, il est impérieux que le peuple souverain reste mobilisé pour le retour triomphal du Président Gbagbo en Côte d’ivoire.», a affirmé Christine Zekou.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

«