28081874_1995447760470426_1241945836_o

28081755_1995451843803351_466891320_o

28052762_1995455020469700_1629308228_n

Dans la perspective de la libération du Président Laurent Gbagbo, et en prélude de batailles futures, le vice-président chargé de Mondialisation et de l’intégration au FPI, le Professeur Gnagne Yadou Maurice a mobilisé les militants et sympathisants du FPI. Ce mercredi 14 février 2018, le mouvement de soutien au Président dénommé «  ABOKA » a organisé une journée dédiée au Président Laurent GBAGBO détenu injustement à la cour pénale internationale.Pour l’occasion le vice-président Gnagne Yadou Maurice était accompagné  par le secrétaire national chargé de l’Agnibie –tiassa, et fils de la région, le camarade Aby Yao Simon.La cérémonie débute à 12h par la libation et suivi d’une prière faite par le représentant du chef de terre, Kassy N’Guessan et du pasteur Ernest Aboké.Après place aux allocutions, la première allocution est faite par le Président dudit mouvement, Gnadou Agoh Faustin qui explique l’objet du rassemblement du jour

« Mesdames et messieurs, membres de notre modeste mouvement que j’ai nommé « ABOKA » c’est un honneur, un réel plaisir pour moi de m’adresser à cette auguste assemblée. Monsieur le parrain nous vous disons sincèrement merci du plus profond du cœur d’avoir accepté de parrainer et d’honorer de par votre présence cette cérémonie dédiée au Président Laurent Gbagbo organisé en ce jour. Le président Laurent Gbagbo, puisque c'est de lui qu'il s'agit, est depuis le 11 avril 2011, le nouveau visage de la résistance africaine et mérite de notre part toute la solidarité des dignes fils de l'Afrique. Pour ce qui nous concerne, nous n'attendrons pas l'irréparable pour faire des célébrations à titre posthume et des commémorations tout azimut. Laurent Gbagbo a besoin de nous ici et maintenant, et sa libération constitue pour nous la contradiction principale de toutes nos analyses et de tous nos combats. A tous ceux qui continuent d'être dubitatifs concernant son immense combat, nous conseillons toute la littérature que ce chercheur en histoire et passionné des valeurs de gauche nous a léguée. Pour nous qui avons fait cet exercice, il n'y a l'ombre d'aucun doute, cet homme est un africain décomplexé, un illustre panafricaniste qui rêvait grand pour son peuple et pour l'Afrique. Refonder la Côte d'Ivoire fut son rêve et justifie son long séjour à la CPI. Le budget sécurisé, le financement effectif de la décentralisation, l'Assurance Maladie Universelle, la rétrocession de la filière café cacao aux planteurs, la rupture effective avec le franc CFA (...) En demandant un élan de solidarité avec Laurent Gbagbo, nous ne quémandons la pitié de personne, mais nous rappelons aux frères du continent et de la diaspora un devoir d'humanité et de solidarité envers un digne fils de l'Afrique qui est au front en notre nom à tous », a déclaré Gnadou Agoh Faustin

     A sa suite le secrétaire national chargé de Agnibie-Tiassa, le camarade Aby Yao Simon de prendre la parole pour édifier les militants du FPI sur le combat du célèbre prisonnier de Scheveningen, le Président Laurent Gbagbo. Il a exhorté les militants du parti à prendre pour modèle le Président Gbagbo. Parce que, Laurent Gbagbo est un mélange de plusieurs qualités indispensables à un leader politique.

 « Je reconnais en l’homme,  humilité. Pour moi, on ne peut faire la politique si on n’est pas humble. La grandeur d’un homme ou d’une femme politique, c’est sa capacité à s’abaisser pour les autres, parce que faire la politique c’est servir les autres. Et je vois en Laurent  Gbagbo, quelqu’un qui s’est abaissé pour son pays. Le Président Laurent Gbagbo est une personne qui n’a jamais trahi ses convictions.  C’est la raison pour laquelle, le Président Laurent Gbagbo montre dans l’espérance, le chemin de la dignité. En ce sens qu’en dépit des difficultés qui ont jalonné son parcours politique, il a toujours su rebondir.», a martelé le secrétaire national Aby Yao Simon.  En conclusion le vice –Président le professeur Gnagne Yadou Maurice a instruit les militants sur les enjeux du moment et surtout sur la libération prochaine du Président Laurent Gbagbo.

 « Je remercie camarades militants et sympathisants du FPI pour la mobilisation de ce jour. Merci pour cette journée dédiée au Président Laurent Gbagbo. Au nom du président par intérim du FPI, Sanagraé Aboudrahmane et de la direction du parti je vous salue. Le Président Laurent Gbagbo  vous salue et il se porte très bien, depuis son lieu de détention il vous demande de tenir car bientôt il sera parmi nous. Avant de continue je voudrais faire des précisions ici  dans le village de Sahuye, des rumeurs circulent sur la mort de la première Dame Simone Ehivet Gbagbo, je vous dis c’est archi-faux, elle se porte très bien et bientôt les portes de la prison s’ouvriront et elle sortira pour reprendre le combat politique pour lequel est elle maintenue dans les geôles du pouvoir Ouattara. Population de Sikensi, bientôt le jour se lèvera et se sera le signe qui marque la fin de ta souffrance. Peuple de Côte d’ivoire le temps du combat a sonné. Combien de temps resterons nous à regarder nos frères et sœurs mourir sous la dictature de Ouattara. Je demande à l’assistance d’observer une minute de silence pour tous nos morts et le dernier en date le Ministre Jean Jacque Béchio, le combattant de la liberté. Camarades militants, militantes, ce matin je suis venu vous dire une seule et unique chose personne ne luttera à notre place et si nous même ne luttons pas pour arracher notre terre, notre pays aux impérialistes et aux vautours. La libération de la Côte d’ivoire passe par votre mobilisation. La clé de la libération du Président Laurent Gbagbo est également entre nos mains. En conclusion je vous demande de garder espoir bientôt le Président Laurent Gbagbo sera parmi nous et préparez vous à accueillir votre fils le Président Laurent Gbagbo à l’aéroport.Car la libération du Président Gbagbo n'est pas loin», a déclaré le Professeur Gnagne Yadou Maurice

 Notons qu’au cours de cette cérémonie dédiée au Président Laurent Gbagbo à Sikensi dans le village de « SAHUYE » le pagne de la fête de la liberté fut présenté par les responsables locales du FPI et le pagne s’est arracher comme de petits pains.