Le général à la retraite Firmin Detoh Letoh, ex-patron de l’armée de terre ivoirienne sous le président Laurent Gbagbo, s’est exprimé en ses termes lors l’interrogation: “Les troupes rebelles venues du nord étaient commandés par les comzones ... Oui , lorsque les rebelles sont arrivés a Abidjan ils ont commis des exactions ..ils ont tué nos éléments qui ont de service a l'antenne D'ABOBO ..ils ont brûlés nos éléments ... À Anonkoua Kouté beaucoup de personne ont été tuée morts par le commando invisible... Même A Koumassi des morts , Boribana et YOPOUGON ...c'est seulement Cocody qui etait sous nos contrôles... Nos éléments sont attaqués au carrefour Samake , ils (rebelles) ont brûlé un char (les rebelles )...a partir de la caste d'Adjame jusqu'à abobo c'est pas possible que nos éléments passent par là les éléments du commandos invisible jalonnaient ces endroits en civile... Anyama est une ville dangereuse parce qu'elle était occupée par le commando invisible et nos éléments ne pouvaient pas passer par le carrefour n'dotre... En 2004 le poste de commandement COMTER a été attaqué ... École de gendarmerie a été attaquée par les rebelles... 1er Bataillon (BASA) attaqué par l'aviation de l'armée française et aujourd'hui aucun bâtiment n'existe... Ancien camp bombardé... Les unités a l'ouest...√ poste de Tiebissou... Bondoukou... 3e Bataillon anyama a été attaqué par les forces nouvelles... Ce sont les pilotes français qui ont bombardé le 1er Bataillon Artillerie Sol Air parce qu' en ce moment j'étais au golf et j'avais assisté a cette réunion au golf avec les pilotes francais ... A cette réunion au Golf j'étais avec le Col Major Patrice , Moi et un autre que j'oublie le nom... L'armement des rebelles ( 14,7 , 12,7, des obus ....les Kalachnikov....)... Les rebelles étaient occupés comme une armées régulières.

pix_1510221976e100616_1