Après sa dernière sortie dans le journal français, Mediapart, où il a accusé directement la France de le maintenir en otage à la cour pénale internationale (CPI), le Président Laurent Gbagbo s’est confié à son médecin personnel, DR Christophe Blé qui lui a rendu récemment à la Haye. Dr Christophe Blé est revenu de la CPI avec des nouvelles rassurantes sur le célèbre prisonnier de la Haye. Dans ces confidences qu’il a livrées sur Laurent Gbagbo, DR Christophe Blé a fait savoir que contrairement aux rumeurs sur l’état de santé défaillant du pensionnaire du pénitencier de Scheveningen, (l’ancien) Président ivoirien se porte très bien et à même un bel embonpoint.

     Le Président Laurent Gbagbo selon lui, a saisi l’occasion de sa visite pour remobiliser ses partisans et les militants de son parti en invitant à maintenir la ligne du combat. « Le Président Laurent Gbagbo se porte très bien. Il a bonne mine et a même pris du poids. Il est dans la posture du combat et il très serein quant à l’issue de son procès à la CPI. Il vous salue pour le combat de la dignité que vous menez contre vents et marées. Il vous encourage à maintenir le cap de la lutte et de ne pas baisser les bras ». C’est en substance le compte rendu de la visite de Dr Christophe Blé fait à ses partisans lors d’une rencontre de la direction de son parti la semaine dernière.

    Dr Christophe Blé qui détient, les secrets de sa rencontre avec Laurent Gbagbo à la Haye, est très optimiste sur une éventuelle libération de l’otage de la France qui, désormais est à l’ordre du jour à la CPI. Aussi –a-t-il laissé entendre que tout est accompli et que ce procès de la recolonisation en lui-même a déjà pris fin, avec  la certitude que Laurent Gbagbo est innocent.

      Le dimanche 02 juillet dernier, le secrétaire national du parti de Laurent Gbagbo, chargé de la région du Haut-Sassandra, Guillaume Kamé  Kamé  a entretenu l’espoir en livrant les dernières nouvelles de la visite de Dr Christophe Blé à la Haye aux militants de la section de Yopougon-camp militaire. « Ce que nous avons appris ces derniers jours, c’est que même à la Haye, Laurent Gbagbo est plus qu’un Président de par l’impressionnant cortège qui l’escorte quand il va au tribunal. Quand Dieu t’a élevé, personne ne peut te rabaisser. Les certificateurs sont partis, la côte d’ivoire nouvelle n’est plus loin. Si l’ONUCI s’en va c’est que Laurent Gbagbo est route. Le Président Gbagbo arrive pour reprendre le travail qu’il avait commencé pour  le bonheur des ivoiriens. Le procès est terminé depuis longtemps. Tout est accompli. Le triomphe du Président Laurent Gbagbo ne fait l’ombre d’aucun doute », a-t-il laissé.

     On comprend dès lors la sortie dans Médiapart du concerné qui a ouvertement accusé la France de le maintenir en otage pour permettre à  Alassane Ouattara ,son choix, de gouverner la côte d’ivoire pour que les français pillent les richesses du pays L’en comprend également les raisons de la peur panique sui s’est emparée des militants du RDR lors d’une rencontre dans la commune de Koumassi, de se préparer à une libération de Laurent Gbagbo et que cette éventualité n’était plus à écarter .C’est d’autant plus vrai qu’après le passage une cinquantaine de témoins de la procureur Fatou BENSOUDA au prétoire, il n’ya toujours pas de preuve contre Gbagbo.

     

prosecutor-blames-ivory-coast-s-gbagbongarticlefull

gbagbo_7

Les experts en ADN, en image, en balistique commis par Bensouda et le régime Ouattara ont été unanimes sur vacuité du dossier et partant de l’innocence du Président Gbagbo. Même certains témoins de l’accusation ont demandé lors de leur déposition la libération de Laurent Gbagbo et son retour au pays, au nom de la paix. De quoi à galvaniser les  militants de son parti ,qui ,sous la conduite de Sangaré Abou Drahmane ont réussi à vaincre la peur malgré la terreur que fait règne le régime d’Alassane Ouattara.

SOURCE : LE QUOTIDIEN D'ABIDJAN N* 2080 DU MARDI 04 JUILLET 2017