Ce mercredi 13 juillet 2016 plus d'une centaine de chefs coutumiers de communautés,de quartiers et notables de côte d'ivoire,conduit par le Kiffy  Yoro Mathias sont allés s'enquérir de l'état de santé du président Laurent Gbagbo et avoir des informations sur la situation socio-politique auprès du Président par intériem du FPI,Aboudrahamane Sangaré sous le fameux préau de la résidence du Président Laurent Gbagbo à Cocody Riviera-Golf.Entouré par le secrétaire général,Alphonse Douaty et du Président délégué Laurent Akoun et plusieurs membres de la direction etnotons également la presence du Président du cojep mouvement de soutien à Gbagbo Youan bi Agénor (cojep originel)  et sa délégation composée ( Diétro Ephrasie,Bli Donatien,Djah Michel,Oula Anselme Djama arsène,Gouabi Serge,et Lebai sekane guillaume) Après les cilivités Africaine( la demande de nouvelle,et la libation).

  Le chef Mimi Gaston a enfonce le clou:"Des gens sont en prison où ils ne doivent pas être .Tout cela,nous le suivons,il y a des éxilés.La vie est devenue difficille.Les enfants souffrent.On ne sait pas rien.Laurent Gbagbo  est à la Haye.On ne sait pas ce qui se passe Nous sommes dans le noir.Nous voulons avoir des informations.C'est pourquoi nous avons demandé à rencontrer votre délégation",a-t-il indiqué.Au nom du Président exécutif de ces chefs,le secrétaire général,Dago Michel s'est adressé au Président Sangaré "Tous les chefs coutumiers ici présent représentent l'ensemble de tous les chefs coutumiers de côte d'ivoire.Cher fils Abou Drahamane Sangaré,en permettant la réalisation de cette rencontre,vous suivez le chemin tracé par le woody de Mama,j'ai nommé le Président Laurent Gbagbo.Notre joie est grande ce matin,car depuis le 11 avril 2011,date inscrite en noir dans les ananles de l'histoire contemporaine de notre pays,cette communion avec nos fils nous a manqué.Depuis l'éclatement de la crise post-électorale,qui a eu pour corollaire la déportation injustifiée de notre fils Laurent Gbagbo à la CPI,nous n'avons plus de nouvelles authentiques de lui.Souffrez que je n'en dise pas plus au vu de notre statut de chefs coutumiers qui ne nous permet pas de nous exprimer sur la place publique  par rapport à certains sujets.Mais nous souhaitions un moment d'échanges avec vous à l'effet de vous décliner le réel motif de notre arrivée en ces lieux "

   Le président Sangaré remercie ses hôtes et les informent que sur ce préau qui sert d'assise ( est le lieu de naissance du RDR dirigé par Mr ouattara Alassane) et le Président Sangaré a croqué l'actualité.

"LE PAYS VA MAL"

  Le président Laurent Gbagbo est l'homme du peuple et aujourd'hui,la côted'ivoire souffre depuis 2011."Laurent Gbagbo nous  a appris la politique de proximité.IL faut être auprès des populations.Aujourd'hui,faire de la politique,ça devient un péjoratif.Parce que le bon politicien,c'est celui sait donner des coups bas et rouler les gens dans la farine.Nous ,ce n'est pas notre politique ça Laurent Gbagbo a une histoire avec la chefferie.IL a  toujours  tenu à honorer les chefs.Avec les chefs,il a la passion de la côted'ivoire.C'est l'homme des coutumes, des rites.IL vécu au village.IL sait récolter le riz et extraire le vin de palme.Vous connaissez Laurent Gbagbo et il vous connait.Le pays va mal et très mal.Le pays ne peut pas aller bien quand celui qui est là dur le trône ,ne mérite pas d'être sur le trône.Quand celui qui là n'a pas la légitimité(.....) les exilés ne sont pas partis pour s'amuser.On se bat pour qu'ils reviennent dans la paix et sécurité.ILy a la circulation des armes partout avec les dozos et autres milices.Le phénomène  des Microbes.Cet échange oit apporter des solutions à la côte d'ivoire.ILy a aussi la cherté de la vie,le repeuplement à l'ouest, le problème foncier,la politique de rattrapage qui fait beaucoup mal.Tant que la Côte d'ivoire  ne dira pas clairement qui a gagné les élections de 2010,ce sera difficile qu'on puisse s'en sortir.

   Pour nous nous savons parce qu'un Président qui perd les élections ne demande pas un récomptage des voix,et ceux qui ont refusé le recomptage connaissent le résultat.On a accepté le recomptage des voix en Haiti.On ne veut pas accepter cela ici "

    "Dans l'opposition déjà,Laurent Gbagbo était avec les populations.C'est au nom de l'indépendance et de lasouveraineté de la côte d'ivoire qu'il est à la Haye.L'Amu qu'il n'a pas pu mettre en place alors que tout était déjà prêt est l'un de ses plus grands regrets.IL y a trois engagements qu'il n'a pas pu respecter.Le deuxième engagements qu'il n'a pas pu respecter.C'est quand il y a eu le coup d'Etat en 1999.IL était au Gabon et il a dit au Président Bongo lui a affété un petit avion.Et il s' était engagé à aller voir le Président Bongo dès qu'il sera élu mais,il n'a pu le faire du fait de la crise.C'est plus tard en allant pour le sommet France-Afrique,au Cameroun qu'il a pu voir le Président Bongo.

   Troisième engagement,il avait décifé puisque les populations ne peuvent pas aller dans les zones rebelles dans leurs villages ;lui aussi de ne pas aller dans  son village jusqu'à la fin de la guerre.Mais,il y a eu le décès de son père ,en 2005 et il a dû aller justement.C'est ce rares engagements qu'il n'a pu respecter "

    "aujourd'hui,il y aune crise des valeurs.L'école est dans la rue.Laurent Gbagbo est à la CPI parce que qu'il n'a pas voulu céder et vendre la côte d'ivoire.IL est là- bas avec le ministre Blé Goudé.La CPI est deplud en plus une institution internationale et non une juridiction internationale.IL y a quelque chose qui se cache avec ce black out qu'on voit en ce moment à la CPI.IL faut que le peuple suive ce procès,vu  qu'on a traité Laurent Gbagbo de tous les mauvais noms.ILs l'ont sali gravement.Qu'est ce que la CPI se reproche avec ce black out ?il faut que la justice triomphe.Elle ne peut pas triompher quand il y a une seule victime dans une guerre.IL se passe quelque chose de bizarre à la CPI cherche toujours des preuves à n'en point finir pour le camp Ouattara ? Elle va à la dérive.IL y a 4 élèments qui peuvent assurer le naufrage de la CPI.

  - A savoir la danse d'Obama avec le Président Kenyan visé par la CPI.Et après on dit  que les poursuites sont interrompues,pour l'instant.Mais définitif.  

  - IL y a eu la visite d'Omar ELBéchir en Afrique du sud où Jacob Zouma a refusé de l'arrêter.

  - IL y a eu la lettre des anciens chefs d'Etats

  - Et enfin,l'action des chefs d'Etat en exercice à l'Union Africaine.

C'est pour nous que Gbagbo est à la CPI.Ne soyez pas inquiets.Laurent Gbagbo a une capacité à rebondir.IL ne restera pas éternellement à la CPI.Pour la côte d'ivoire et la justice,ce n'est pas bon qu'il soit là-bas.Nous devons nous battre pour obtenir sa libération.On dit,il faut l'éloigner pour que le pays se porte bien.Mais,Laurent Gbagbo éloigné va très mal.IL faut le faire revenir tout simplement "

"Laurent Gbagbo nous a enseigné le respect de la constitution.Ouattara voulait confisquer le pouvoir à la mort d' Houphouét,Laurent Gbagbo a dit non.IL  a dit qu'il faut appliquer l' article 11,même S'il n'était pas d'accord avec.IL a toujours respecté la constitution.Une constitution est faite pour regler des problèmes dans le pays.Elle est contre tout le monde.Aujourd'hui,il faut respecter la constitution.On n'octroie pas une constitution aux populations.C'est le peuple qui se donne une constitution.S'il y a une nouvelle constitution,il faut au préalable une Assemblée constituante.C'est claire à ce niveau.Celui qui veut élaborer une nouvelle constitution est celui qui a toujours fait des coups d'Etat permanents contre les textes.En 1990 où il y avait des privatisations sauvages sans cadre légale.Au niveau de l'Assemblée nationale où on nomme un Président qui a moins de 40 ans.Au niveau du conseil économique etsocial,ou les pairs ne réunissent pas pour nommer le Président.Tout cequi s'est passé en 2000. D'abord avec Bédié,il a dit : " le pouvoir est moribond,je vais frapper et il va tomber ".En 2000,il a dit :" le pouvoir est dans la rue,faites sortir les militants ".

Laurent Dona Fologo,a témoigné qu'ils sont partis le voir pour faire sortir le PDCI,mais il a refusé.Tout cela,pour un 3ème mandat et une 3ème République.Est-ce que le contexte s'y prête pour une nouvelle constitution ? La fracture sociale est trop béante.Le pays est divisé aujourd'hui.Vous les chefs,vous pouvez faire beaucoup pour recoller le tissu social.C'est à vous de sauver la côte d'ivoire",s'indigne -t-il.

    La première Dame,c'est une battante ,elle ne va jamais céder.Laurent Gbagbo et Blé Goudé ne vont jamais céder.IL y a des manoeuvresqui sont faites;mais on ne peut pas vous dire plus.Laurent Gbagbo suit cette rencontre et sera certainement fier de vous.Forcément,il va sortir,sinon ce sera une malédiction,pour la côte d'ivoire.Le chef doit parler quand le pays va mal.Nous avons initié une pétition internationale.C'est l'arme des pays développés.C'est également notre arme,car nous n'avons pas d'armes à feu à notre disposition.Nous avons besoin des chefs pour la reussite éclatante de cette pétition.Quand Laurent Gbagbo reviendra,ce n'est pas pour se venger" .                                                                              

A la fin de la rencontre un huit clos est accordé aux chefs coutumiers par le Président Sangaré Aboudrahmane.

WP_20160713_10_58_51_Pro

WP_20160713_10_32_01_Pro - Copie

WP_20160713_10_32_11_Pro

WP_20160713_14_10_42_Pro

WP_20160713_14_10_56_Pro

WP_20160713_14_11_02_Pro

WP_20160713_10_33_31_Pro - Copie

WP_20160713_11_16_03_Pro - Copie

WP_20160713_11_18_25_Pro - Copie